PARTAGER

PARTAGER
. v. a.
Diviser une chose en plusieurs parties séparées, pour en faire la distribution. Il a partagé également, inégalement son bien entre ses enfants. On a partagé la succession. Partager des immeubles, des meubles. Partager le butin. Partager des profits. Partager un gâteau. Partagez cela entre vous. Ils se sont partagé la somme. Partager le travail aux ouvriers. Il partage son bien avec les pauvres.

Prov. et fig., Partager le gâteau, Partager quelque profit. Il se prend le plus souvent en mauvaise part.  En termes de Manége, Partager les rênes, Prendre une rêne dans chaque main, et conduire ainsi son cheval.

PARTAGER, s'emploie quelquefois neutralement, et signifie, Avoir part, avoir droit à une part. Il ne partage pas dans cette succession. Il est appelé à partager. Achetez cette pièce d'étoffe pour nous deux, nous partagerons par moitié, nous partagerons.   Partager en frères, Partager également et amiablement, sans dispute, sans contestation Partager le différend par la moitié, ou simplement, Partager le différend, Se relâcher chacun de la moitié sur la différence qui existe entre le prix que l'un demande et celui que l'autre veut donner. Cela se dit surtout quand la différence de prix est légère.

PARTAGER, signifie quelquefois simplement, Diviser, former dans un tout des parties distinctes, mais non séparées les unes des autres. Partager un nombre en deux. Un nombre impair ne peut se partager en parties égales sans fraction. Ce fleuve partage la province. L'équateur partage le globe.

PARTAGER, figurément et au sens moral, signifie, Donner, prendre, avoir une part égale ou à peu près égale. Ce père partage également sa tendresse entre tous ses enfants. L'amour et la gloire partagent, se partagent son coeur. Il partage sa vie, son temps, sa journée entre l'étude et le plaisir. Ils partagent entre eux le pouvoir. Il partageait avec lui l'autorité. Il a partagé avec lui l'honneur, la gloire de cette journée. Je partagerai avec vous les fatigues et les dangers de cette entreprise. Je veux partager votre destinée, votre sort.   Il signifie aussi, S'intéresser à. Je partage votre joie, votre douleur, vos regrets, vos ressentiments, etc.   Partager l'opinion, l'avis, le sentiment de quelqu'un, Être de son opinion, de son avis, de son sentiment. On dit à peu près dans le même sens, Partager les soupçons, la défiance, les craintes de quelqu'un.

PARTAGER, signifie encore, Donner en partage à quelqu'un ; et, en ce sens, il régit directement la personne. Son père l'a partagé en aîné, l'a partagé en cadet. On vous a bien partagé, mal partagé.   Il se dit aussi en parlant Des dons de la nature ou de la fortune. La nature ne l'a pas mal partagé. La fortune l'a bien partagé. Il est bien partagé du sort.

PARTAGER, signifie encore, Séparer en partis opposés. Cette querelle va partager toute la cour. Cette question a partagé toute l'école. Les avis se trouvent partagés. Les opinions sont partagées. La chambre était partagée.

PARTAGER, s'emploie quelquefois avec le pronom personnel, au propre et au figuré. Près de tel endroit, la route se partage en deux branches. Les avis se partagèrent sur cette question. Sa tendresse se partage également entre tous ses enfants.

PARTAGÉ, ÉE. participe, Un amour partagé, Un amour réciproque.

L'Academie francaise. 1835.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»